Participez à la grande aventure scientifique du Décrypthon !

Bannière Décrypthon 2009

dimanche 15 juillet 2007

Saveurs de nos terroirs : les menenas égyptiens pour Elvira !




Elvira a eu la gentillesse de m'autoriser à lui envoyer en retard cette recette pour son jeu "Saveurs de nos terroirs". Merci Elvira ! Je vous présente donc les menenas égyptiens, qui existent en deux versions, dattes et amandes ! La recette d'abord, l'anecdote ensuite.

Pour 30 menenas :

- 250g de farine,
- 1/2 verre d'huile d'arachide ou d'olive ou mélange (j'utilise un mélange),
- 60g de beurre fondu,
- 1/2 verre de lait,
- une pincée de sel,
- 200g de dattes fraîches,
- le zeste d'une orange,
- 100g de poudre d'amande,
- 3 cuillérées à soupe de sucre (j'utilise du rapadura),
- de l'eau de fleur d'oranger.


Dans un bol, préparez la pâte en mélangeant le beurre fondu, l'huile, le lait, puis la farine et le sel. Malaxez bien le tout, jusqu'à ce que la pâte se détache de vos doigts.


Préparez une farce aux amandes avec l'amande en poudre, le sucre, et l'eau de fleur d'oranger, que vous versez jusqu'à obtenir une pâte facile à travailler en petites billes. Préparez l'autre farce en hachant à la fourchette ou à la moulinette les dattes et en ajoutant le zeste d'orange finement râpé. Si les dattes sont trop sèches, ajoutez un peu d'huile d'olive pour obtenir une pâte manipulable. Je n'ai pas eu ce problème car j'ai utilisé de délicieuses dattes iraniennes bio de Bam, achetées au Salon de l'Agriculture.


Prenez une boule de pâte de la grosseur d'une noix, étalez-là en rond sur votre paume. Formez une petite boule ronde de la taille d'une grosse bille avec la pâte d'amande, mettez-la au centre du rond de pâte, et refermez en fermant votre main. Vous pouvez faire, avec la moitié de la pâte et la pâte d'amande, environ 15 menenas.


Procédez de même avec la pâte de datte, mais en donnant une forme oblongue.


Placez les menenas sur une plaque allant au four. Préchauffez votre four thermostat 225°C. Lorsque le four est chaud, enfournez les menenas et faites les cuire environ 7 à 10 minutes (ça dépend de votre four). Les menenas doivent encore être blanches, pas dorées !

Laissez-les refroidir. Vous pouvez les passer dans du sucre glace avant de les présenter.


C'est bien sûr parfait avec un thé à la menthe, comme celui de Requia, et compte tenu du beurre et de l'huile, pas du tout fait pour les personnes surveillant leur ligne !!!!

Maintenant, l'anecdote : pourquoi cette recette est-elle dans ma famille ? Et bien ma grand-mère maternelle, qui a vécu en Tunisie jusque dans les années 50, est en fait née en Egypte, à Alexandrie, où mes arrières-grands-parents vivaient à ce moment-là. Je me souviens très bien de mon arrière-grand-mère (dont je porte le prénom, Céline, et que j'ai perdu quand j'avais 15 ans), et aujourd'hui de ma grand-mère, faisant ces menenas pour la plus grande joie des gourmands et notamment mon père et moi qui en raffolons. Donc les menenas d'Egypte, même si je ne suis pas Egyptienne et que je ne connais de ce pays que les fonds somptueux de la Mer Rouge, c'est un peu ma Madeleine de Proust à moi !

16 commentaires:

Tiuscha a dit…

Il me semble qu'on retouve ces gourmandises à différents endroits au moyen orient et sur le bassin méditerranéen, non ? Si ce sont les mêmes, j'adore ! mais par franchement light...

Céline-marine a dit…

Je crois qu'il y a en effet autour de la Méditerranée beaucoup de douceurs à base de dattes ou d'amande (ou les deux ! ) sans parler des figues, pistaches, noix... Mais les pâtes doivent différer. Quand je fais des cornes de gazelle, c'est sensiblement la même farce, mais la pâte est plus légère ! Du beurre, mais pas d'huile et de lait en plus. Celle-ci, comme tu dis, c'est pas light du tout !!!
A propos, pour moi les meilleures pâtisseries algériennes (je trouve les tunisiennes trop sucrées en général) sont à la bague de Kenza, plusieurs boutiques à Paris. Trop bonnes !!!

liliy a dit…

Voilà une bien jolie recette et une très belle histoire! Ca a l'air vraiment bon!

Anonyme a dit…

J'aime beaucoup ta pette histoire. Comme quoi un plat raconte beaucoup ! Je connais la bague de Kenza à Paris : il y a en avait un près de chez moi à Montreuil. Le mieux est de ne pas y entrer sinon je fais un malheur. Sinon si tu as les ingrédients de la niçoise je veux bien. j'avais justement un gros doute sur les haricots.
Céline
www.cuisinedusud.fr

Elvira a dit…

Merci pour ta participation! :-)

Je suis folle de pâtisseries orientales, et en plus, je ne suis pas au régime! ;-)

Ta recette est dans la récap'.

Anonyme a dit…

En effet une sacrée madeleine de Proust!!! Franchement je suis conquise!Merci d'avoir partagé un morceau d'Egypte avec nous;o)

Elo
Miss Cookliquot

Requia a dit…

Oui en effet ça doit être délicieux avec un petit thé à la mnthe !!! Et je ne suis pas au régime non plus ! lol

kaouther a dit…

Bonjour Celine-marine,
merci pour ton passage sur mon blog ,qui m'a permis de decouvrir le tien ,ainsi que cette delicieuse recette de menenas.....
en effet, ce genre de recette se trouve partout en moyen-orient sous le non de " kaak" ou de maamoul ( tu trouveras la recette sur mon blog, section patisserie Algerienne et orientale)


bisous

monique a dit…

J'ai vécu moi-aussi au Moyen Orient pour des raisons professionnelles de mes parents, j'ai fini par épouser un Syro-Libanais rencontré ... à Montpellier. J'habite à côté de Toulouse et j'ai un pied à terre à Paris où je vais très souvent. Tes menenas sont délicieux, j'adore ces petits gâteaux familiaux et très festifs. Au Liban et en Syrie, il existe un gâteau qui les rappellent: le Maamoul, tu peux le trouver dans mon blog, catégorie "cuisine moyen orientale et mezzés", (à moins que ça soit à "dessert"...). Clin d'oeil, l'année où j'ai passé l'agrégation, l'oeuvre imposée du 19ème siècle était... La Chartreuse de Parme, to the happy few...

CoCO2 a dit…

ça me fait bien rêver tout ça ...

Anonyme a dit…

Merci pour la recette, je n'osais la demander à ma belle-mere egyptienne, d'Alexandrie aussi.
Mais je les connais sous le nom de kaak.
Pourrais-tu nous eclairer sur l'etymologie du mot menenas? car en fait je ne l'ai jamis entendu, merci.
Anissa

Céline-marine a dit…

Anissa : Kaouther me dit aussi qu'elle connaît sous le nom de "kaak", et moi je ne connais pas d'autre nom que menenas !!! Promis, je demande à ma grand-mère si elle le sait la prochaine fois que je lui téléphone. Là, je donne ma langue au chat !!!

Céline-marine a dit…

Anissa :

ma grand-mère pense que le mot est peut-être d'origine grecque, mais elle n'est pas sûre... En tout cas, pour elle, "kaak" est le nom d'un autre gâteau, plutôt sec, qu'elle connaissait en Tunisie.

Anonyme a dit…

Merci pour ta réponse.
C'est vrai qu'en Tunisie, on a les kaaks ( kaak el warka, kaak ambar...)et c'est vrai qu'ils sont moins moelleux que les kaaks egyptiens.
Mais je t'assure que ma belle -famille égyptienne appelle kaak la recette de menenas que tu viens de donner.
C'est d'ailleurs très interessant cette différence.Ce sont mes études de linguiste qui ressurgissent là.
Je demanderai moi aussi de mon côté s'ils connaissent ce nom.
A bientôt.
Anissa

Céline-marine a dit…

Oui, tiens-moi au courant de tes recherches, demoiselle Anissa ! ça m'intéresse aussi de savoir si ta belle-famille connaît le nom "menenas" ou pas du tout !

La famille de ma grand-mère a quitté l'Egypte quand elle était bébé, pour s'installer ou se réinstaller en Tunisie, mais là-bas il n'y a plus personne non plus maintenant... Bref, je n'ai guère de contacts de mon côté pour approfondir davantage la question.

Sora a dit…

Good post.