Participez à la grande aventure scientifique du Décrypthon !

Bannière Décrypthon 2009

mercredi 27 juin 2007

Mes épices pour Minouchkah : histoire terrifiante (mais vraie) pour cuisinière insouciante

A la faveur du jour déclinant (car de soleil, hum ! Il n'y en eut point encore aujourd'hui, sur les toits gris de Paris), j'a pris quelques photos de mes épices pour Minouchkah, qui depuis quelques jours en recense la collection. Attention les yeux, les voici les voilà ! Ouf, je craignais que ça se casse la figure, car normalement tout ça est militairement aligné, en deux rangs siouplait, sur l'étagère du fond (qu'on devine, là, sous la couche de poussière).




Et oui, 34 pots ... Avant de vous en décrire le contenu, je vais quand même vous expliquer pourquoi j'ai converti mes économies en patrimoine mobilier épicier (oui, parce que ces tarteries, ça coûte un oeil). Non, je ne suis pas psychorigide ! C'est que j'ai eu une infestation de pyrales il y a trois ans !!!

Je pense que ceux qui ont connu le problème compâtiront, et je vais poursuivre cette digression entomologiste pour l'édification des masses cuisinières qui, les veinardes, n'auraient pas encore eu à lutter contre les mites alimentaires. Que mon malheur n'ait pas été vain !!!

Tout a commencé à l'automne 2004, par une belle journée ensoleillée toulousaine, un samedi. J'hébergeais des voisins en partance pour une autre région. Au lever, on se retrouve dans la cuisine, j'avise sur mon mur rose pétard une chenille, que Marie cueille pour la déposer dehors sur le balcon... puis j'en vois une autre, deux, quatre, dix... et réalise que mon plafond en est couvert !!!! AAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAH !

"Elles doivent venir du dehors" dit Marie. Oui, mais non, parce qu'en fait elles ont l'air de se diriger VERS la fenêtre... Jon arrive alors, et résout le mystère : "J'en ai eu chez moi, ça fait des petits papillons noirs après, tu dois avoir un paquet contaminé". Et comme il est sympa, il m'aide à jeter TOUTES mes denrées et me montre en effet les traces des méfaits des chenilles dans plusieurs paquets. Des filaments collés, trop beurk.

Les pyrales, ou mites alimentaires, c'est quoi donc ? Heureusement qu'il y avait internet :grâce à l'indice de Jon, "des petits papillons noirs", j'ai fini, après quelques heures, par trouver ce que c'était, voici le lien. Et là avec photo. Ames sensibles, s'abstenir, j'en ai des frissons rien qu'à les regarder. C'est que ces bestioles, c'est tenace ! D'abord, la femelle pond plusieurs centaines d'oeufs, qui se développent dans toutes sortes de bonnes choses qu'on a dans les placards : farines, chocolat, riz, pâtes, céréales, produits amylacés, fruits secs, croquettes du chat... Ensuite, les larves se développent en laissant des excréments, des fils qui agglomèrent les produits : tout est bon à jeter s'il y en a dans un paquet. Au stade où je les ai découvertes, elles sortent pour "puper" : si j'ai réussi à en éliminer pendant la migration (et il faut y aller à l'éponge javellisée : aucun insecticide ne les tue), quelques-unes ont échappé, se sont planquées pour faire leur chrysalide, et depuis, à chaque été, j'en vois qui s'envolent dans ma cuisine, émergeant d'un meuble. Et ce, alors que, ayant bien protégé mes aliments, je n'ai eu aucune nouvelle ponte. Histoire de continuer dans le gore : une espèce voisine, qui apprécie les silos à grain, résiste à la congélation... Une horreur, je vous dis !

Traumatisée par cette aventure, j'ai donc investi dans un certain nombre de contenants relativement étanches pour toutes mes épices et denrées à risque, ainsi que dans de très élégants "pièges sexuels", à savoir des papiers enduits de phéromones de mites femelles, où viennent se coller les mâles (bien fait ! ça leur apprendra). Je vous recommande en déco dans vos placards, c'est très esthétique, surtout quand des mites piégées y subissent une longue agonie desespérée (NDLR : pour ceux qui regardent ce dernier lien, ne pas croire ce que dit le texte, ces pièges ça marche très bien)...

Il y en a encore qui lisent, pas découragés ??? Bravo, vous avez mérité la liste des épices !!! Alors, de haut en bas et de gauche à droite : de l'anis badiane, du poivre noir, de la cardamome blanche, un reste de bâton de citronnelle, du poivre du Sitchouan, du romarin, de la coriandre en grains, du roucou, du carvi, des baies roses, un mélange sri lankais pour viande rouge, du thym, de l'origan, un mélange pour pastilla Fatéma Hal, du piment d'Espelette, des clous de girofle, un mélange de poivres, du paprika, des graines de pavot, des pignons de pin, deux autres mélanges Fatéma Hal, de la coriandre en grains (oui, je sais, j'en avais déjà...) de la cardamome verte qui a perdu sa couleur, pouf, je fatigue un peu, du sésame, de la muscade râpée, de la cannelle, du curry doux, du curry fort, du cumin moulu, des piments oiseaux, du zaatar, et de la fève Tonka !!!

Ouf. Bon, pour faire bonne mesure, j'ajoute les numéros complémentaires, du garam massala, du sel parfumé, le bocal à bouquets garnis et poivres spéciaux à gauche, le gomasio, la salade du pêcheur, les épices pour pumpkin pie, le safran et la vanille fraîche, plus la "boîtes à épices" qui ne contient que des épices sans trop de risques, à droite.

Voilà ! J'espère que la malédiction de la mite ne vous empêchera pas... de cuisiner des épices !!! Et pardonne, Minouchka, ce post très long et horrifique. J'espère que la photo des épices compense !!!

13 commentaires:

awoz a dit…

J'aime bien tes épices dans leur petits pots ...L.ordre dans une cuisine c'est important...Je dervais essayer de faire mieux (c'est le bordel dans mon placard à épices) LOl!

Tiuscha a dit…

Ca marche les pièges ?
Un mal pour un bien tu es une fabuleuse collection d'épices maintenant !

Lavande L&P a dit…

j'ai eu ça un jour dans mon salon quand j'étais étudiante... Cette colonie qui traversait à la queue leu leu mon plafond. J'en avais pas dormi... Le fautif ? Un paquet de cacahouètes pourtant bien fermé...
J'ai bien aimé voir ta cathédrales d'épices! Très sympa!

Minouchka a dit…

Voilà une chouette aventure pour présenter une si jolie pyramide d'épices. T'as du t'amuser à plager et ranger les bocaux si militairement ;-) et je t'en remercie. Je comprends maintenant cette volonté de bien conserver tes épices.

Merci pour ta participation.

Amitiés

audrey du 13 a dit…

Et ben !
merci pour les petit (grand) cours sur les mites !!!!
moi qui croayait avoir beacoup d'épices, tu m'as battu à plate couture !!!!

Anonyme a dit…

j'ai le même souci que toi...et le mêm piège sexuel efficace mais peu ragoûtant!!!!
où trouves-tu ces jolis petits pots??? ta collection est bien chouette

kashyle

tablissimo a dit…

Quelle collection magnifique !!!
Et bravo pour l'exercice d'équilibrisme ;)

Céline-marine a dit…

Réponse pour Kashyle :

mes pots viennent de chez Habitat (2 euros pièce, ouille !), jolis mais pas donnés (cela dit ça fait donc 3 ans que j'en achète un ou deux de temps en temps, c'est un peu comme un abonnement lol). Chez Ikéa dans un autre style il y en a des sympas aussi.

fafa a dit…

je témoigne.... je les ai vus.. c'est vrai c'était terrifiant mais bon pas assez pour ne plus venir déguster chez toi tes merveilleux thés..

Pour ce qui est des épices... il m'en manque bcp.. demain matin direction marché aux épices...

Anonyme a dit…

merci pour ta réponse hyper rapide
kashyle

lacath a dit…

Les mites alimentaires, c'est l'horreur! Moi aussi, tout dans des boites, et des pièges dans tous les placards! Malgré tout elles reveiennent. Le pire, c'est quand je les vois voleter à Carrouf ou Auchan, je me dis que je vais encore en ramener à la maison... Pfff...

Miss Kitty a dit…

Très jolie collection!
Mais je suis un peu traumatisée... vais vérifier mes épices de ce pas!!!

Minouchka a dit…

Récapitulatif publié juste ici :

http://passionculinaire.canalblog.com/archives/2007/09/07/5716166.html#comments

Merci pour ta participation.