Participez à la grande aventure scientifique du Décrypthon !

Bannière Décrypthon 2009

mercredi 6 juin 2007

Les recettes faciles et rapides du soir (2) : poisson salsita verde

Bouh... J'ai laissé passé la date limite du jeu "Salers & Salers" ! J'avais pourtant une idée bien précise qui commençait à prendre forme, mais une grosse tuile m'est tombée dessus au boulot et je n'ai pu faire ni les courses adéquates, ni les petites recherches indispensables à la mise au point, ni tester avant de rédiger la recette... Bref, c'est à l'eau ! Et en ce moment donc, à la maison c'est le minimum syndical côté cuisine. Ce qui donne, entre autres, ce genre de recette, pleine de goût, en vingt minutes chrono. Et puis, le poisson en cubes, c'est pratique pour les personnes qui "aiment manger dans la sérénité" comme mon Titi (comprendre : sans craindre des arrêtes, ou des noyaux - ça c'est pour mon clafoutis limousin authentique).



Bon, je reconnais, le nom fait un peu frime... Mais poisson sauce verte je trouvais ça pas terrible : dans la BD de Brétecher, la peste Agrippine traite une fille de "morue sauce verte", forcément ça inspire moyen.
Pour deux personnes :

- des poissons et crustacés ; ici, environ 3 à 4 morceaux par personne du "mélange nordique" de Monsieur Picard, plus 2 gambas crues du même, mais vous pouvez mettre des anneaux de calamar, des pétoncles...
- une échalote de belle taille,
- cinq ou six anchois marinés à l'huile (attention, à l'italienne, pas préparés comme des sardines),
- une demi-botte de persil,
- deux ou trois cuillères à café de câpres,
- de l'huile d'olive pour émulsionner (je fais au pif).

Si vous utilisez du poisson surgelé, mettez le four à préchauffer thermostat 7 ou 8, puis enfournez, dans un plat, l'ensemble des poissons, coquillages et crustacés. Pendant ce temps, mixer au robot les ingrédients de la salsita verde sauf l'huile. Ajoutez l'huile d'olive au robot selon la consistance souhaitée, crémeuse ou solide. Pour la légèreté, je ne force pas trop... Quelques cuillères à soupe seulement.

Vous avez alors le temps de préparer l'accompagnement. En suivant les règles "Fraîch'Attitude" : moitié légumes, quart protéines, quart céréales et autres glucides lents. Vous pouvez fignoler la présentation en enfilant le poisson sur des brochettes. Bon (blog-) appétit !

PS : ici, de la kacha, qui a une allure bien piteuse, maisj'ignore pourquoi. Jj'ai pourtant suivi à la lettre le mode d'emploi et n'ai obtenu que ces grains éclatés - qui ont bon goût de sarrasin certes, mais pas la consistance de ce que me servait ma famille d'accueil russe quand j'étais là-bas ... Si vous avez des tuyaux sur la cuisson de la kacha, ils sont les bienvenus !!!

1 commentaire:

Lisanka a dit…

Priviet! Je suis d'origine ukrainienne donc la kasha, je connais ;-). Tu obtiens une consistance de bouillie? Je pense que c'est parce que tu mets trop d'eau, il faut vraiment mettre juste assez d'eau pour que ta kasha imbibe, genre un volume d'eau pour un volume de kasha! Ca peut tenir aussi à la qualité de la kasha que tu achètes, la kasha qu'on trouve en France n'a rien à voir avec la kasha russe ou polonaise. Elle sent beaucoup moins et semble être de moins bonne qualité, ceci même en magasin bio!