Participez à la grande aventure scientifique du Décrypthon !

Bannière Décrypthon 2009

mardi 2 octobre 2007

Tagine d'agneau aux coings et aux abricots secs


Les coings ont envahi les étals des maraîchers, et j'en suis assez contente ! Ce fruit ne fait pourtant pas partie du patrimoine culinaire familial, mais il a pour moi un parfum d'enfance, car l'une des voisines de ma grand-mère, catalane, nous donnait quand j'étais petite des confitures de coing, et aussi les mères de mes amies de classe d'origine espagnole ou portugaise nous donnaient des pâtes de coing (je crois que ça se dit "membrillo" en castillan). Il me semble que depuis, sauf peut-être avec du fromage de brebis lors d'un séjour en Espagne, je n'ai plus jamais eu l'occasion d'en manger... Le mois du coing chez Lavande de Ligne et Papilles était donc l'occasion rêvée pour déguster une petite madeleine de Proust 100% Sud-Ouest.


Ce week-end, le coing s'est ainsi invité à notre table du dimanche midi, sous la forme d'un tagine d'agneau. Avec des gombos et de la semoule fine, quel régal ! Il m'en reste, alors j'envisage de tester les pâtes de fruits façon Cléa, ou de préparer ça en tatin, ou à la vapeur avec des pommes et des poires et ne quenelle légère de fromage blanc...


Pour 4 personnes :

- une belle épaule d'agneau que votre boucher préféré aura préparée,*
- un gros oignon,
- deux beaux coings,
- une poignée d'abricots secs biologiques,
- quelques pistils de safran,
- une cuillérée à soupe de gingembre,
- une cuillérée à soupe de cannelle,
- une cuillérée à soupe de tapioca ou de maïzena,
- semoule et légumes en accompagnement.

* en la désossant et en coupant la viande en petits morceaux, et en vous donnant un os pour le bouillon.


Faites cuire 15 minutes à la vapeur les coings épluchés et coupés en deux. J'ai laissé les trognons pour le parfum. Quand les coings sont cuits (tiens, c'est dur à prononcer ça), enlevez le trognon.

Dans l'eau de "vaporisation" des coings, placez la viande coupée en morceaux (ainsi que l'os), l'oignon émincé, jetez-y les épices et mélangez bien. La viande doit être recouverte de liquide. Couvrez votre cocotte et laissez mijoter à feu moyen pendant 40 minutes en remuant de temps en temps. Ajouter ensuite les coings coupés en morceaux et les abricots secs. Laissez mijoter à découvert 10 minutes. En fin de cuisson, préparez les légumes d'accompagnement. Délayez dans un peu de bouillon de cuisson une cuillère à soupe de maïzena et ajoutez-la à la sauce pour l'épaissir un peu. Servez immédiatement !

5 commentaires:

Fabienne a dit…

l'association viande coing doit être divine !

Anonyme a dit…

Voilà une belle recette! Et que de belles épices tu as eu l'idée de marier ensemble!! Tout cela ne m'inspire que du bon et surtout du très bon dans l'assiette et dans l'estomac!!!

Bisous
ELo
Miss Cookliquot

lacath a dit…

effectivement, on a pratiquement la même recette... pas d'abricots secs chez moi, et le gombo épaissit largement assez la sauce, aps besoin de maïzena. J'aime énormément les tajines aux fruits, qu'ils soient frais ou secs, c'est toujours un régal, je suis complètement fana du sucré-salé!
Cath

lavande L&P a dit…

mince j'ai oublié d'ajouter le gombo à la liste des légumes de la semaine! ta recette et celle de Lacath me donne vraiment envie de m'y mettre!

Nadouille a dit…

Merci pour tes deux recettes qui ont l'air délicieuse je les ai ajouté au jeu spécial ramadan :)
bise