Participez à la grande aventure scientifique du Décrypthon !

Bannière Décrypthon 2009

dimanche 28 octobre 2007

Navets marinés au citron, boulettes de légumes et viandes pour couscous, et Thinking Blogger Awards



Vous connaissez l'histoire du pâté d'alouette, composé à 99% de viande de cheval et de 1% de viande d'alouette ? Bon, pour la semaine du navet chez Lavande de Ligne et Papilles, c'est un peu ce coup-là que je vais vous jouer...

Le navet, je l'aime en pot-au-feu, mais mon Titi n'est pas fan du tout. J'ai encore le souvenir de la fois où je lui avais fait la surprise de lui en mijoter un, et où, rentrant du travail, il n'avait pu masquer son manque d'enthousiasme... Je l'aime aussi dans la soupe moulinée aux dix légumes de ma grand-mère maternelle : poireau, navet, carotte, pomme de terre, courgette, fenouil, oignon, tomate, cèleri branche, et allez savoir pourquoi il me manque toujours le dixième. Je la soupçonne de mettre ces neuf légumes et de compter le bouquet garni comme dixième...

Mais j'aime aussi le navet cru. Je ne sais pas vous, mais quand j'en épluche, j'en prélève toujours des morceaux croquants et au goût délicat. Par ailleurs, dans ma famille, on utilise le navet (et le fenouil aussi d'ailleurs) en condiment du couscous. On peut difficilement parler de recette quand même... Il s'agit simplement de couper le navet en tranches fines ou en lamelles, et de le faire mariner plusieurs heures dans du citron, avant de le servir à côté du couscous !!! Vous avez donc ici un joli navet boule d'or, avant marinade, et pendant marinade. Vous comprenez pourquoi je vous parle du pâté d'alouette...


Ma grand-mère maternelle (née en Egypte, vous le savez déjà si vous suivez ce blog), a ensuite vécu en Tunisie jusque dans les années 50. C'est dans la banlieue de Tunis à Hammam-Lif que ma maman et mon oncle sont nés. Ma grand-mère et ma mère (et moi pas trop encore car je préfère mettre les pieds sous la table !!!) préparent le couscous de deux façons : au poisson (spécialité de la Tunisie, avec notamment du mérou) et aux trois viandes (poulet, boeuf et agneau). Dans tous les cas, il y a la semoule, les pois chiches, les légumes avec leur bouillon, des navets et du fenouil mariné, éventuellement de la harissa pour les amateurs, et pas de raisins secs comme on en voit dans des couscous d'autres pays je crois, ni de merguez. Et surtout, il y a les boulettes ! Ce que je préfère dans le couscous.

Dans le couscous poisson, les boulettes sont faites uniquement à base de poisson. Dans celui à la viande, c'est légumes et viande de boeuf, les légumes étant pomme de terre, courgette, et fond d'artichaut. C'est la recette avec des dernières que je vous donne ici, ce sont mes préférées !


Boulettes pour 4 personnes :

- 2 steaks hachés de boeuf à 5% de matière grasse,
- un oeuf,
- une botte de persil,
- une botte de coriandre,
- un oignon moyen,
- une gousse d'ail,
- une pincée de muscade,
- sel et poivre,
- des légumes type fonds d'artichaut, pommes de terre, courgette, cuits.



Dans une terrine, mélangez la viande hachée, l'oeuf, le persil et la coriandre hachés finement, l'oignon et l'ail émincés. Assaisonnez ensuite de sel et poivre, et d'une pincée de muscade. Coupez les légumes en morceaux, de la taille des fonds d'artichauts par exemple. A la main, confectionnez une boulette avec le mélange à la viande, que vous presserez contre un morceau de légume. Si ça ne tient pas bien, vous pouvez passez les boulettes dans un oeuf battu puis dans de la chapelure, mais généralement je n'en ai pas besoin. Faites cuire les boulettes dans une poêle légèrement huilée, et servez avec de la semoule, des légumes, du bouillon de légumes, des pois chiches, et des navets marinés au citron bien sûr !


Avant de terminer ce message, il est temps de vous donner mes Thinking Blogger Award, puisque ma marraine de blog Lavande, qui m'encourage et m'inspire depuis que ce blog a été créé il y a presque 6 mois, a eu la gentillesse de m'en décerner un ! Je sors de la culinosphère, car on peut faire des tas de choses avec dix doigts, et pas seulement des recettes pour régaler ceux qu'on aime. On peut ainsi :

- coudre des tabliers, des sacs, des protège-livres, des petites choses ravissantes pour les bébés, comme Chloé de Bobines et Babines. Chloé est une grande amie, nous avons partagé un bureau et plein de fous-rires pendant deux ans, et comme elle a été un peu dépassée par tous les bébés venus dans son entourage je sais qu'elle guette le moment où je m'y mettrai aussi. Ne t'inquiète pas Cholé, je continuerai pour l'instant à commander tartare de boeuf, sushis et camembert au lait cru quand nous déjeunerons ensemble !!!


- créer de magnifiques bijoux en pâte de verre ou en céramique, comme Pascale des Bijoux de la Diva. Moi j'ai déjà craqué en prévision de Noël et j'attends mon paquet avec impatience...

- croquer la vie de tous les jours avec humour (j'adore en particulier, cette semaine, le dessin du 24 octobre) comme Elodie Joy dont vous connaissez déjà le blog de cuisine Miss Cooklicot, sur Il y a des jours si merveilleux !

- prendre des photos... Je cherche toujours un blog de photos sous-marines, mais pour l'instant je n'en ai pas trouvé qui soit mis à jour régulièrement. Si vous en connaissez, faites-moi signe ! Je suis toujours émerveillée par les photos de sa campagne de Lilo de Cuisine Campagne, mais ça nous ramène quand même à la culinosphère... Alors je choisis le blog Aube Nature de Cédric : de merveilleuses photographies de la nature et des animaux.

- prendre des photos, encore, mais cette fois en milieu urbain, avec le blog de photos du Japon de David, pour un dépaysement complet, qui me ramène dans le dernier pays que j'ai visité.

A vous maintenant de désigner 5 blogs que vous appréciez, afin de les faire découvrir !Le principe :

Si tu fais partie d'une des personnes récompensées, et seulement dans ce cas, publie un article dans lequel tu feras apparaître à ton tour 5 blogs que tu apprécies beaucoup, avec les liens vers ces derniers pour que l'on puisse les visiter. Fais un lien vers ILKER pour que l'on puisse savoir d'où vient ce prix.

7 commentaires:

Lisanka a dit…

Je ne savais pas que tu avais des origines égyptiennes. Ton couscous me tente beaucoup mais sans les boulettes, tu dois savoir pourquoi.

Et je suis toujours ok pour une sortie russe à Paques!

Bises et à bientôt,

Lisanka

Tiuscha a dit…

Autant j'aime le fondant du navet cuit, autant le croquant du cru est comme pour toi, un pêcher mignon...
J'adore cette proposition de la semaine !

Anonyme a dit…

Je te remercie vraiment pour cet award!!! Je deviens une star grace à toi! Tu es un ange!

Tu racontes toujours tellement bien les choses...les boulettes dont tu parles me fond terriblement de l'oeil...d'autant que je sais même pas faire un couscous:(

Gros bisous**

Elo
Miss Cookliquot

Lilo a dit…

Merci de compter parmi un de tes blogs appréciés ! le blog et site de Cédric sont exceptionnels, je les avais déjà consulté par le biais d'un forum sur la photo animalière. Il est trop fort ce gars, passionné et quelle belle apologie de la nature :)

Anonyme a dit…

Today, je t'ai awardisé :)

http://cookliquot.canalblog.com/

Bisous**

ELo
Miss Cookliquot

mimosa a dit…

les navets au citron, je vais essayer pour mettre dans des sandwich, ça change!

saintgermain a dit…

Pour les navets marinés, je sors les navets de leur jus apres 24h et je les plonge dans une sauce à l'harissa avant de servir comme cela se faisait à hammam-lif.
Qui aurait la recette du couscous à la hosbana ? Cette préparation devient de plus en plus rare.
Merci