Participez à la grande aventure scientifique du Décrypthon !

Bannière Décrypthon 2009

samedi 17 mai 2008

Salade de pommes de terre très parfumée pour un pique-nique, et les réponses à Grand Chef !!!



Jusqu'au 6 juin, l'entrée du Parc Floral - qui se situe dans le bois de Vincennes, je précise pour les non Parisiens - est gratuite, ce qui est une nouveauté bien plaisante. J'adore le Parc Floral. Je l'ai découvert alors que j'allais y passer les concours en fin de deuxième khâgne, il y a quinze ans. Mes parents étaient montés à Paris pour l'occasion et on avait repéré les lieux le dimanche. C'était sensiblement à la même période qu'en ce moment, vers mi-mai. Nous avions alors découvert un parc vallonné, très agréable, avec ses parties boisées, ses jardins thématiques - les plantes aromatiques et médicinales, les roses, les bonzaïs, les rhododendrons... Comparé à l'année précédente où les concours se déroulaient dans un gymnase d'une sinistre cité de la banlieue nord (chaleur étouffante et bruit du décollage des avions garantis - cela dit quand on entendait le fracas du Concorde on savait qu'on était arrivés à la moitié de l'épreuve), c'était un délice de traverser le parc humide de rosée le matin, et après une épreuve de reprendre ses esprits dans un tel endroit.

Depuis cette découverte, j'aime à y revenir, et guetter les floraisons éphémères : tulipes d'avril, iris de mai... l'été il y a un festival de jazz. On peut passer l'après-midi à lire dans l'herbe, en écoutant la musique, après un pique-nique... Voici une salade d'inspiration tunisienne, parfaite à emporter pour l'occasion !


Pour quatre personnes :

- 8 pommes de terre moyennes,
- 2 belles échalotes,
- le jus de deux citrons jaunes,
- une demi-cuillérée à café de piment d'Espelette,
- une demi-cuillérée à café de paprika,
- deux cuillérée à café de cumin,
- quelques cuillérées à soupe de très bonne huile d'olive,
- sel et poivre.


Faites cuire vos pommes de terre à la vapeur en robe des champs. Epluchez-les, coupez-les en huit morceaux chacune. Epluchez et émincez les échalotes.


Dans le saladier, mélangez l'huile, le jus de citron, les épices, le sel et le poivre. Ajoutez les échalotes et les pommes de terre, mélangez bien. Si la salade repose quelques heures avant d'être dégustée, il faudra peut-être ajouter de l'assaisonnement car la pomme de terre boit la sauce. Ssi le coeur vous en dit, citrons confits et anchoix marinés peuvent compléter la salade.

Grand Chef veut savoir quelques détails culinaires me concernant, voici donc les réponses !

Quel aliment n'aimez-vous pas du tout ?

Je ne peux pas voir les choux de Bruxelles en peinture ! Pourtant, j'aime bien tous les autres choux, mais ceux-là, c'est pas possible. Je les trouve amers, et j'ai des mauvais souvenirs de choux carbonisés au fond d'une cocotte à récurer, bouerk ! Les tripes, c'est pas mon truc non plus. L'andouillette... Sinon, je ne mange pas de cervelle, mais là, je ne peux pas dire que je n'aime pas, je n'ai jamais goûté... ça me fait penser aux Deschiens : "j'aime pas le boudin ! - on te demande pas d'aimer on te demande d'y goûter". Non, merci, sans façon.

Nommez donc trois de vos aliments (produits) favoris?

La réponse à cette question varie suivant l'humeur du jour et la saison, car je suis gourmande et j'aime beaucoup de choses ! En ce moment, je dirais échalote (j'en mets un peu partout), citron sous toutes ses formes (en jus dans les salades à la place du vinaigre, confit en condiment, dans le thé glacé du pique-nique...). Et côté saveur chère et donc rare, pour une occasion de fête, l'anguille, surtout grillée à la japonaise. Le restaurant Nodaïwa, à Paris, est consacré à l'anguille sous toutes ses formes et c'est délicieux. Enfin en bonne Girondine, je craque pour la pibale (alevin d'anguille), sautée à l'ail, piment et huile d'olive. Cela dit, cela fait très longtemps que je n'en ai pas dégusté, pour ne pas contribuer à la surpêche...

Vous seriez bien chic si vous nous révéliez votre recette favorite!

Impossible pour moi de donner une seule recette !!! Côté entrée, je dirais la salade méchouïa pour les soirées d'été, la soupe de potiron en hiver, les oeufs cocotte au foie gras pour un dîner de fête. En dessert, le cheesecake classique, version Loukoum, a ma préférence en toute saison. En plat principal, ce que je préfère finalement c'est laisser s'exprimer un produit d'exception - une magnifique côte à l'os de Salers, simplement grillée, un beau poisson de saison fraîchement pêché - mais si je veux sortir du quotidien pour un dîner entre amis, un risotto de saison ou un beau plat de pâtes - je recommande les nouilles japonaises au thon frais, avocat et gingembre, ou les tagliatelles aux noix de Saint-Jacques.

Et vos boissons de prédilection?

L'eau plate, le thé, de préférence vert, aux agrumes ou Earl Grey, le thé grillé japonais (bancha hojicha), et le thé semi-fermenté de Taïwan (Wu Long, notamment le Dong Ding, le Butterfly of Taïwan et le Amber Wu Long). Je dévalise régulièrement le Palais des thés. Enfin, surtout en vacances, un petit cocktail ça ne se refuse pas : Pina colada, Moscow apple, Brandy Alexander, Bloody Mary sont mes préférés. Avec Titi on songe à acheter un shaker pour les faire à la maison... Sinon, on va au China (ex China Club), qui vient de rouvrir, un lieu magnifique.

Et le plat que vous rêvez de réaliser, mais que vous n'avez toujours pas réalisé ?

Les macarons m'intriguent car ça a l'air d'être le Graal de toute cuisinière, mais finalement je ne suis pas très fan du produit fini, donc je ne me lancerai pas dedans... Récemment j'ai découvert les extraordinaires Tourbillons d'Eryn, et là je pense que je tenterai !!! Sinon ça fait des siècles que je me dis qu'il faut que ma grand-mère paternelle me montre comment elle fait sa crème renversée, et que je m'y colle.

Enfin, pour conclure cet entretien plein de panache, votre meilleur souvenir culinaire ?

??? Si c'est quelque chose que j'ai cuisiné moi, euh, la première fois que j'ai tenté, et réussi au demeurant, une bûche de Noël.

Sinon, je dirais : le cheesecake de Junior's à Brooklyn, le bagel à l'esturgeon du Carnegie Deli ou de Barney Greegrass the sturgeon king (qui n'a pas volé sa réputation), un des dîners 'kaiseki ryori" (cuisine du Kansaï) l'année dernière à Beppu au Japon, dans un ryokan (auberge traditionnelle japonaise), le Kannawaen, des phat si iew sur l'île de Samui en Thaïlande, un babi guling, le cochon de lait rôti balinais, à Lovina.

Et aussi, toute la cuisine de ma grand-mère maternelle, les dîners de Noël de mon oncle et ma tante de Toulouse, le steak tartare de Mimi, les petits farcis de ma famille niçoise, le backaoffe de ma maman, les ris de veau de mon papa, les super dîners de ma copine Caroline (hélas partie il y a deux ans à Washington), le navarrin de mouton de ma grand-mère paternelle, la soupe au pistou de Love-Love, les cannolis de Rosette, le colombo de ma tante Hélène, la charlotte aux fruits de ma tante Françoise... Certaines de ces recettes ont vocation à venir sur ce blog d'ailleurs, quand ce n'est pas déjà le cas !

1 commentaire:

Miss cookliquot a dit…

Hello ma belle demoizelle!
Tu te promènes dans un jardin de fleurs...tu manges une salade délicieuse...des bonheurs simples digne de ce nom en bref!

Moi j'adore le choux fleurs...voui Madame...et surtout en gratin!:)

je te fais des bisous**
Elo