Participez à la grande aventure scientifique du Décrypthon !

Bannière Décrypthon 2009

mardi 29 janvier 2008

le gigot à l'orientale de Joël Robuchon, un régal !




Je suis comme un feuilleton cette histoire abracadabrantesque, comme dirait l'autre, du trader qui aurait bien plombé la Société générale... On retrouve les scénarii de différents films hollywoodiens là-dedans : ce beau jeune homme que ses amis appellent Tom Cruise (ça ne s'invente pas), est-il un petit génie de l'informatique ayant réussi à percer les défenses sophistiquées de sa banque, mais aussi celles des autres intervenants sur le marché, faisant trembler la toute-puissante Fed (la banque centrale américaine) ? Un requin des marchés à tendances mégalo embarqué malgré lui dans la spirale infernale des paris ? Un ravi de la crèche qui se trouvait là pile-poil au bon moment pour porter le chapeau et masquer les pertes abyssales de la SoGé sur d'autres marchés, et notamment celui des titres risqués adossés au marché immobilier américain ? Je ne sais que penser et il subsiste à l'heure où je vous écris bien des zones d'ombres dans le scénario, mais j'hésite donc entre Zero Cool, Nick Leeson et François Pignon.


Mais laissons-là les histoires de gros sous pour nous remplir les estomacs. Car j'ai testé ce week-end une recette que je trouve franchement excellente, et bête comme chou. Elle est signée Joël Robuchon, je la thésaurisais depuis des lustres, et me suis lancée parce que mon boucher faisait une promotion sur l'agneau du Limousin. N'hésitez pas à enrober votre gigot dominical de ces douces épices !!!


Pour 4 personnes :

- un petit gigot d'agneau ou un morceau de gigot sans os (600 à 800g),
- 30g de beurre ou de margarine végétale non hydrogénée,
- 2 gousses d'ail,
- une cuillérée à café de cumin en poudre,
- une cuillérée à café de paprika,
- une cuillérée à café de gingembre en poudre,
- une demi-cuillérée à café de curcuma,
- sel et poivre.


Préchaufez le four à 240°C.


Dans un ramequin, mettez le beurre (ou la margarine végétale, plus saine et plus molle) en morceaux, les épices, ainsi que l'ail épluché et passé au presse-ail. Salez et poivrez abondamment. Mélangez bien le tout en une pommade onctueuse.


Essuyez la viande avec un papier absorbant. Malaxez-le avec le beurre aux épices et à l'ail.


Posez-le dans un plat et enfournez à four bien chaud. Au bout de cinq minutes, baissez le thermostat à 200°C. Poursuivez la cuisson en comptant 20 à 30 minutes pour 500g environ. Cela dépend de votre four et du degré de cuisson que vous aimez ! Retournez le gigot régulièrement pendant la cuisson.


Dès la fin de cuisson, éteignez le four, posez le gigot sur une assiette retournée, et enveloppez-le de papier d'aluminium. Laissez-le reposer ainsi pendant dix à quinze minutes.


Pendant ce temps, préparez le jus. Allongez le jus de cuisson avec un décilitre d'eau, en grattant bien les sucs du plat. Remettez le plat dans le four éteint jusqu'au moment de servir le gigot. Vous verserez la sauce sur les tranches.

3 commentaires:

Fabienne a dit…

Moi aussi je suis ce feuilleton à rebondissement sur BFM ...

Provence a dit…

Je sais que ce n'est pas tout de suite mais je retiens ta recette pour Pâques. Merci

inoule a dit…

Ca me semble succulent !!!!!!