Participez à la grande aventure scientifique du Décrypthon !

Bannière Décrypthon 2009

jeudi 10 janvier 2008

Gado gado, la salade détox à l'indonésienne




Détox, c'est le grand mot à la mode en cuisine. Spécialement à cette période, après les délires caloriques de fin d'année... Mais force est de constater que les magazines féminins nous collent des articles "spécial détox" un peu tout le temps, en fait : avant le stress "bikini", après les vacances d'été à se gaver de crèmes glacées et à se picoler des pastagas tous les soirs, pour attaquer la rentrée d'un bon pied, pour mettre son foie au repos au mois de décembre avant de planter gaillardement son Laguiole dans le chapon farci... J'anticipe qu'on va y avoir droit après la galette et la Chandeleur. Je n'ose même pas évoquer Pâques. Bref, ce "marronnier" de la presse papier fleurit plusieurs fois de l'année, contrairement à son homologue des forêts.

Faut dire, quand vos collègues passent le nez dans la porte pour vous demander "tu viens avec nous à la cantoche ?", ça fait tout de suite plus chic de répondre "non merci, je me fais une petite semaine détox, là" que "beuh, j'ai un peu la vésicule biliaire à marée basse, je vais réchauffer du bouillon de légumes au micro-ondes". Même si au fond, ça revient au même.

Moi au début, j'étais un peu la ravie de la crèche : je croyais qu'il s'agissait de faire son sevrage de substances illicites. Maintenant, j'ai bien compris qu'il ne s'agissait pas de ça (encore que : bientôt il est fort possible que sucres et gras soient taxés dans l'industrie agro-alimentaires) mais simplement de se décrasser les boyaux à coup de plantes diurétiques de préférence sous forme liquide. D'ailleurs je trouve un peu gonflé de nous tartiner des pages sur des poireaux à l'eau. Mais bon.

Et comme je suis un peu opportuniste, je surfe sur cette tendance en vous proposant cette salade "détox", en fait, le "gado gado" indonésien. Bon, c'est doublement gonflé de ma part, d'abord parce que je viens de m'insurger contre cette mode rédactionnelle, ensuite parce que je ne suis pas sûre que l'arachide soit homologuée "substance favorisant l'élimination". Mais voilà, c'est très bon, c'est de saison, ça peut s'adapter à d'autres saisons avec d'autres légumes, il y a de l'ananas donc c'est parfait pour Lavande de Ligne et Papilles aussi, et puis je veux vendre de la page, coco !!! Même si, c'est ballot, je n'ai pas de compteur de visites (m'en fous, en fait) et donc je ne sais pas combien d'entre vous tomberont sur cette page, alléchés par ce titre sexy et vendeur (voire racoleur).

Je compte donc sur vous pour m'insulter dans vos commentaires, ça me permettra de compter les déçus devant tant de cynisme calculateur...

Pour 4 personnes :

- 150g de haricots plats ou verts (oué, je sais, c'est pas de saison, mea culpa),
- 2 petites carottes,
- un petit chou chinois,
- un petit concombre,
- 150g de germes de soja,
- un petit ananas Victoria (ou à défaut, une petite boîte d'ananas en éventail),
- 4 oeufs.


Faites durcir les oeufs. Ecalez-les, coupez-les en quartiers, réservez. Emincez très finement le chou chinois, coupez en fins bâtonnets les carottes, l'ananas, le concombre. Coupez en trois les haricots.

Faites bouillir quelques minutes, séparément, le chou, les carottes, les haricots.

Mélangez dans un saladier tous les légumes, crus et cuits, ensemble. Ajouter les quartiers d'oeufs.

Sauce du gado gado :

- 200g de beurre de cacahuète, avec des morceaux,
- 1/4 de litre de bouillon de poulet,
- 1/8 de litre de lait de coco,
- deux cuillérées à soupe de sauce soja,
- deux cuillérées à soupe de jus de citron,
- une cuillérée à café de sambal oelek, une pâte de vinaigre et de piment que vous trouvez en magasin asiatique (à défaut, n'importe quelle pâte de piment fort),
- deux cuillérées à café de sucre,
- une gousse d'ail.

Dans une casserole, mélangez tous les ingrédients, sauf le lait de coco. Amenez à ébullition, puis réduisez la température et laissez mijoter jusqu'àa ce que la sauce épaississe légèrement(quelques minutes). Ajoutez le lait de coco en fin de cuisson et laissez sur le feu jusqu'à ce que le énage soit chaud. Mettez la sauce dans un bol.

Servez la salade à température ambiante, et laissez les convives asperger le plat de sauce. A combiner à l'infini avec toutes sortes de légumes.

6 commentaires:

Miss cookliquot a dit…

Tu trouve toujours de super recette!!! j'adore vraiment, le gout doit être parfait, tout comme j'aime en tout cas!!!

Bisous**
ELo

Grand chef a dit…

Ouais ben moi en tapant "gado gado detox" dans google, je pensais tomber sur des trucs hard core avec des photos et voilà, je me retrouve avec une recette de salade! Je ne vous remercie pas!

Provence a dit…

Superbement originale! Merci

Lavande L&P a dit…

Absolument scandaleux! Mais de qui se moque t on! Je ne vous félicite pas mademoiselle. Pff heureusement que je n'ai pas payé pour lire ça lol
Bon géniale ta salade. Je te confirme que le beurre de cacahouète, ça le fait pas en détox mais c'est ô combien alléchant que ce programme! Merci miss!

Ranjiva a dit…

J'aime beaucoup le mélange que tu fais pour ta salade. Est-ce que tu fais cuire plus longtemps que les haricots plats les carottes et le chou chinois? Et la sauce, quelle délice!

Céline-marine a dit…

Ranjiva, je crains de ne pas être très précise dans ma réponse ! En fait les légumes doivent rester croquants. Je ne minute pas mais je goûte pour vérifier. De mémoire, les haricots plats et les carottes ont cuit à peu près le même temps, quelques minutes, alors que j'ai très peu laissé le chou chinois dans l'eau bouillante.
Je confirme, la sauce est top.