Participez à la grande aventure scientifique du Décrypthon !

Bannière Décrypthon 2009

mardi 1 avril 2008

Du poulet à la Javel dans nos assiettes ? (hélas, pas un poisson d'avril)


Le printemps qui tarde à pointer son nez (encore que ça commence à s'arranger...) explique peut-être en partie mon humeur quelque peu morose. Le moins qu'on puisse dire c'est que l'actualité ne l'arrange en rien ! Vous savez déjà qu'aujourd'hui nos députés discutent le projet de loi proposé par les sénateurs sur les OGM. Mine de rien, c'est un véritable choix de société et de consommation qui est en train de s'opérer.


Mais une autre pomme de discorde entre Vieux Continent et Nouveau Monde, qui fait partie de la pile de contentieux bloquant le cycle de Doha, vient de remonter à la surface, sous l'impulsion du commissaire européen à l'industrie : celui du poulet chloré. Vous connaissiez le maïs Bt, le soja Round-Up Ready, le boeuf aux hormones, mais peut-être ne saviez-vous pas qu'aux Etats-Unis, après l'abattage, les poulets sont désinfectés par un bain dans une solution à base de chlore. En novembre 2007, les autorités de Bruxelles se sont engagées à trancher en 2008 cette question, de façon scientifique ; car cela fait dix ans que les poulets américains sont inerdits sur le sol européen.


Côté américain, la position est que les éleveurs européens saisissent tous les prétextes pour repousser la concurrence de leurs homologues d'Outre-Atlantique, frustrant ainsi les consommateurs de leurs 27 Etats membres de poulets garantis sans aucun germe toxique. Dans les pays du Sud de l'Europe, et notamment la France, on oppose au contraire les meilleures pratiques sanitaires d'élevage, qui rendent inutile cette désinfection post-mortem. Jusqu'à présent, les autorités sanitaires françaises, et notamment les services vétérinaires, se sont toujours opposés à cette pratique.


Or, ces jours-ci, le commissaire à l'Industrie, l'Allemand Günter Verheugen, a plaidé, dans un courrier adressé à son président, José Manuel Barroso, pour la levée urgente -avant le prochain sommet UE-Etats-Unis, en juin, en Slovénie- de l'embargo appliqué par l'Union pour des raisons de santé publique. "Peter [Mandelson, le commissaire britannique au Commerce] et moi sommes convenus que les Etats-Unis font de ce dossier un test pour savoir si nous sommes sérieusement proaméricains", écrit Verheugen, qui va jusqu'à proposer d'autoriser ces importations même si l'avis des scientifiques européens est "partagé ou négatif". Une démarche qui a sérieusement choqué les commissaires à l'Agriculture et à la Santé.


Hélas, ce n'est pas un poisson d'avril. Moi, je l'ai lu dans Agrafil, le fil d'informations agricoles d'Agra Presse, que je reçois quotidiennement par fax, mais pour les non happy few l'Express en a parlé ici.


Moi, perso, le poulet chloré, ce sera non.


Et vous ? Etes-vous prêts, si c'est moins cher, ou du fait que vous êtes sûrs qu'il n'y a plus aucun germe pathogène qui reste, à acheter et manger du poulet désinfecté ???


Promis, demain, je poste une petite recette, histoire de vous changer les idées...

5 commentaires:

Tiuscha a dit…

Je l'avais vu cette info mais je venais de parler du poulet sans plume peu de temps avant, je ne peux pas donner que des infos négatives sur le blog n'est ce pas ? Contente que tu prennes le relais !

Trinidad a dit…

je suis ok avec toi, après toutes les saloperies qu'on veut nous faire ingurgiter, il faudrait aussi qu'on mange ces poulets !!! non non et non !

Anonyme a dit…

Excusez-moi mais les nouvelles de ces derniers jours me laissent moi aussi très morose. On ne sait plus quoi manger. Y'a de la dioxine même dans les oeufs des poules élevées en plein air, les légumes des jardins sont contaminés par la pollution, les fruits des magasins sont remplis de pesticides.
Ras le bol! Qu'on nous laisse en paix. De toute façon, on est jamais sûr de ce qu'on mange même si c'est hyper contrôlé. A notre insu, nous avons déjà dû en avaler des tonnes de saletés et puis? Que faut-il faire?
Se limiter au pain sec et à l'eau? Et encore pour l'eau, sera-t-elle aussi contaminée un jour?
Voilà, c'était le coup de gueule de la journée.

Cindy, une fidèle lectrice des blogs de cuisine

Miss Cookliquot a dit…

Ohhh...lalalala..mais c'est pas possible ...de pire en pire dans nos assiettes! Moi je dit bien évidement NON!!!

Merci pour ces infos ma jolie!

Ca fait peur en tout cas!

Bisousbisous**
ELo

Anonyme a dit…

merci de cette info, moi je passe les poulets ou autres volatiles sur la flamme de ma plaque pour "désinfecter" et bruler tous les restes de plumes ! mieux que la javel, sûr que je ne mangerai jamais du poulet javelisé ! bravo pour ton info !biz mum