Participez à la grande aventure scientifique du Décrypthon !

Bannière Décrypthon 2009

samedi 18 octobre 2008

Des makis colorés (certains pour femmes enceintes, oui !)


Depuis que ma soeurette attend Nièce n°2, elle est soumise à un drôle de régime. Zéro alcool bien sûr. Comme malgré sa ménagerie, elle a réussi à ne pas être immunisée contre la toxoplasmose, bienvenu dans un monde sans crudités et de semelle bien cuite (cela dit frangine mange essentiellement de la viande blanche). Et puis pas de poisson cru, en raison des risques bactériologiques.

Ma soeur devra donc attendre 2009 pour déguster des sushis et makis... Sauf si elle vient chez moi, où je peux lui faire des rouleaux aussi jolis qu'autorisés ! Tout a commencé quand Loukoum m'a demandé de l'aider à trouver des livres pour faire des kazari-makisushis. Qu'est-ce que c'est ? Vous le découvrirez un de ces jours sur son blog... J'y suis parvenue, par chance, et elle a eu la gentillesse de me scanner quelques pages. C'est ainsi que j'ai découvert que le poisson cru et les légumes marinés n'étaient pas les seuls ingrédients qu'on pouvait rouler, et que la forme ronde n'est pas une fatalité.

Je ne suis pas très douée donc je ne me suis pas lancée dans les kazaris makisushis. En revanche, je m'en suis inspirée pour varier mes garnitures, et avec du colorant rose et du colorant bleu, on obtient des assiettes très jolies. Et pour le roulage, on peut faire des gouttes, ce qui permet ensuite de présenter les mais sous forme de fleur à pétale.

Pour la marche à suivre générale, allez chez Cléa, ou chez Marie-Laure, pour des explications en images. Pour les makis inside out, tellement beaux, voyez chez Loukoum.


Celui-ci est à l'omelette japonaise, carotte légèrement cuite à la vapeur, et graine de chou rouge germé. On dirait un oeil de baleine...

Celui-là n'est pas pour soeurette : saumon cru, avocat et concombre.
Ni cet autre : saumon cru et graines germées.




Par contre, elle peut manger la fleur : tarama bio coloré en bleu et carotte vapeur pour les uns, lieu noir cuit, réduit en miettes et teint en rose, mayonnaise plus concombre pour les autres. Pour le riz, je me suis fait plaisir, avec du riz importé du Japon, cultivé de façon organique près de Nagano, sans pesticides, avec des canards qui font le ménage des parasites, et tout.

Et celui-ci : jambon cuit et concombre. J'aurais préféré trouver des asperges vertes, mais ce n'est plus trop la saison.


Et on peut varier à l'infini : surimi, saucisse, poulet pané, pour l'intérieur, sésame blanc et noir, oeufs de poisson volant, graines germées de toutes les couleurs pour l'extérieur. Joli à l'oeil, c'est aussi très bon ! Il suffit de sélectionner un à trois légumes, des graines germées assorties pour la déco, du poisson et des sources de protéines cuites, et le tour est joué. Après, ce n'est plus qu'une question d'organisation dans la cuisine.

Petit message à faire passer : pour soutenir des associations humanitaires, vous pouvez troquer votre moteur de recherche contre Véosearch.

5 commentaires:

Clea a dit…

Attention aux graines germées : si elle n'est pas immunisée contre la toxo, elle ne doit pas en manger.

mayacook a dit…

Quelle chance elle a ta sœur que tu t'occupes d'elle ainsi!!! Depuis ma grossesse j'ai une folle envie de sushi mais je n'en ai pas encore fait...il serait temps que je m'y mette!

Anonyme a dit…

Tiens tiens c une bonne idée les graines germées dans les makis!!

Elis
instantsssaveurs

Philo a dit…

j'adore les makis et ceux-là ne sont pas ordinaires !

Anonyme a dit…

hummmmmmmmmmmmmmmm punaise j'en reve !!!!
allé plus que deux mois grand max !!!!

sinon le tarama est interdit aussi a cause des risques de listeriose ... fff monde cruel !!!!

les graines germées egalement ^^

ralalal dommage qu'on soit si loin je serai bien venue manger les autres au lieu de baver devant a 1H du mat !!

signé la soeurette en manquedesushis & niece N°2 inthebidou