Participez à la grande aventure scientifique du Décrypthon !

Bannière Décrypthon 2009

samedi 13 septembre 2008

Encornets en curry au lait de coco


Quand je préparais les concours, avec mon amoureux de l'époque qui avait déjà intégré, on se faisait des petits gueuletons. C'était amusant parce que nous avions tous les deux vécu dans des familles où les repas quotidiens du soir étaient du tout fait vite prêt (soupes sachets chez moi, charcuterie-traiteur chez lui) mais avec des parents aimant cuisiner le week-end.

C'était quand même pas du mille-feuilles de cuisiner car moi je vivais au foyer des lycéennes (le seul foyer public pour les étudiantes en classes prépa sur Paris, les internats étant réservés aux garçons), donc avec réfectoire intégré et pas de salle où se préparer à manger (c'est le principe : rien ne devait nous détourner de nos livres - encore qu'avec une copine, on a réussi à se faire quelques jours de régime brocolis cuits avec une résistance pour faire bouillir l'eau). Lui avait une chambre sur son campus (je me demande encore comment on faisait pour dormir à deux le week-end dans un lit de 70 cm d large) avec une salle à manger pour ceux qui refusaient la cantine offrant royalement quatre plaques électriques pour tout l'étage.

J'ai un souvenir assez vif d'une soirée où nous faisions revenir des foies de volailles, et où un groupe qui se préparait des coquillettes - jambon est venu nous demander ce que nous préparions comme ça. J'entends encore la seule fille du groupe émettre un "POUAH !" sonore quand nous le lui avons dit. Bécasse, va. Dire que pour se trouver là elle avait passé des concours destinés à sélectionner la future élite enseignante de notre beau pays. Jean-Paul Sartre se serait retourné dans sa tombe. Enfin, je dis ça, si ça se trouve il n'aimait pas les foies de volailles, lui non plus.

Avec mes souvenirs de vieille combattante et mes foies je vais ramer pour vous ramener vers mes encornets maintenant... A cette époque donc, nous aimions déjà beaucoup les plats exotiques, que nous essayions d'adapter avec les moyens du bord. C'est ainsi que nous préparions parfois un carri-thon, entièrement à base de conserves ! Du thon en boîte, de l'ananas en boîte, du lait de coco en boîte, du riz, du soja en bocal. Ma foi pour nous c'était bien meilleur que les coquillettes - jambon...

Aujourd'hui j'ai gardé les principes de cette recette d'étudiants, mais avec des produits frais ! Au lieu du thon au naturel, vous pouvez prendre du thon frais, de la bonite, ou bien des calmars, des chipirons, de la seiche. L'ananas peut être frais pour des parfums moins sucrés. Les germes de soja aussi bien sûr. Et le curry est fait maison, grâce aux recettes de Minouchkah. A vous d'adapter les bases de son curry à votre goût comme je l'ai fait. Vous verrez, vous vous régalerez.


Pour 4 personnes :

- 4 beaux encornets préparés par votre poissonnier,
- un gros oignon,
- une demi-boîte de lait ou de crème de coco,
- une petite boîte d'ananas (environ 150g),
- 200g de germes de soja,
- une cuillérée à soupe d'huile d'arachide,
- sel et poivre.

Pour le curry (sinon, trois cuillérées de curry de force moyenne):

- cinq ou six feuilles de curry (elles se surgèlent très bien),
- trois cuillérées à café de curcuma,
- trois à quatre gousses de cardamome,
- une cuillérée à café de cumin,
- une cuillérée à café de coriandre moulue,
- une cuillérée à café de gingembre moulu,
- un quart de cuillérée à café de poivre noir moulu.


Dans une grande poêle, mettez l'oignon émincé à frire dans la moitié de l'huile, avec l'ananas coupé en tous petits éventails et les germes de soja, à feu vif. Dans une autre partie de la poêle, mettez les feuilles de curry, puis au bout de quelques minutes les épices moulues, la cardamome pilée au mortier, dans le reste de l'huile. La chaleur permet de mélanger les saveurs et de les renforcer.

Ajouter ensuite le lait de coco, mélangez bien le tout dans la poêle, et ajoutez tout de suite les encornets coupés en morceaux. Couvrez et laissez mijoter une vingtaine de minutes à feu doux à moyen. N'hésitez pas à allonger d'eau pendant la cuisson, la sauce réduit beaucoup sinon et c'est dommage. Il faut en avoir pour arroser le riz !

4 commentaires:

Lisanka a dit…

Super cette recette de concours, je suis en plein dedans, admissible mais il me reste les oraux! tu vas bien sinon? Chui dispo en septembre! enfin un peu lol

Miss Cookliquot a dit…

Héhé, je viens de me régaler de ta mise en jambe de recette qui est toujours si bien amenée!

Miam tout ce qui est au curry j'aime!

Mais bon les foies de volailles...beaucoup moins pour moi;)

Bisousbisous**
Elo

Clémence a dit…

je garde la recette sous le coude (mais sans l'ananas...)

Minouchka a dit…

Je découvre à peine ton joli bille et me régale à le lire ! A resaliver encore et encore devant ce curry.
Merci