Participez à la grande aventure scientifique du Décrypthon !

Bannière Décrypthon 2009

samedi 13 février 2010

Accras de morue : la chaleur du piment pour lutter contre le froid !



Depuis que je vis à Paris (soit depuis 20 ans en septembre de cette année, si on excepte ma parenthèse enchantée de quatre ans dans la ville rose), je n'ai jamais vu un froid aussi durable. Le ciel est perpétuellement de ce gris blanchâtre qui annonce la neige. Et la neige, en effet, tombe abondamment, et tient bon. Cela aussi, c'est nouveau. Et je pense que c'est un peu partout la même chose, chez vous aussi.

Par ces temps, on n'a guère envie de mettre le nez dehors. Pour moi ça tombe assez bien, je suis en repos sportif forcé depuis le 4 janvier, pour une tendinite assez courante chez les coureurs de fond intenses m'a dit le médecin du sport (mazette ! ça fait classe de se dire qu'on est un "coureur de fond intense"). Mais j'espère pouvoir reprendre le chemin des bois la semaine prochaine.

Du coup je suis beaucoup sur internet, ou bien à bouquiner au chaud. Dans mes dernières lectures, j'ai beaucoup aimé Personne, de Gwenaëlle Aubry. Un beau portrait de son père, en 26 fragments, comme les 26 lettres de l'alphabet, qui forment un kaléidoscope sobrement émouvant.

Ce n'est pas très bon pour la ligne, mais pour un apéritif qui réchauffe, avec un bon ti punch, voici quelques acras à grignoter. Une préparation facile et rapide pour terminer la morue qui a servi à cuisiner un estoffinado.


Pour deux personnes :

- 150g de morue dessalée pendant 2-3 jours,
- un petit oignon,
- une gousse d'ail,
- 1/2 piment oiseau,
- une cuillérée à soupe de persil frais haché,
- 1 oeuf,
- 125g de farine,
- 2cl de lait,
- sel et poivre,
- huile d'arachide pour la friture.

Vérifiez que la chair de la morue ne contient pas d'arête. Passez-la au robot avec l'ail, l'oignon, le piment, le persil. Goûtez, et rectifiez éventuellement l'assaisonnement en sel, poivrez à votre goût (mais pas trop !).

Ajoutez la farine, l'oeuf, et mélangez bien. Ajoutez le lait pour former une boule de pâte assez molle.

Mettez une bonne couche d'huile à chauffer dans une sauteuse. Quand elle est bien chaude, jetez-y des boulettes de pâtes confectionnées à la cuillère. Si vous avez une friteuse, c'est mieux évidemment.

Épongez bien au papier absorbant et savourez immédiatement.

1 commentaire:

cocotte a dit…

C'est génial le piment, paraît que c'est bon aussi quand il fait trop chaud, parce que ça fait remonter la température du corps et que du coup tu colles plus à celle de l'air:)